Lettre ouverte au président MACRON à dépolluer les Antilles du CHLORDÉCONE en URGENCE

Monsieur le Président Emmanuel Macron

Nos voix sont à entendre et à prendre…dans les urnes; or les mélaniné•e•s (noir•e•s) ne voteront ni Blanc-béké… ni pour ceux qui méprisent leurs souffrances.

Au sujet de la pollution au Chlordécone, vous avez ordonné la chose suivante à la centaine d’élus d’outre-mer, il y a a quelques mois : « Il ne faut pas dire que c’est cancérigène. Il est établi que ce produit n’est pas bon, il y a des prévalences qui ont été reconnues scientifiquement, mais il ne faut pas aller jusqu’à dire que c’est cancérigène parce qu’on dit quelque chose qui n’est pas vrai, et qu’on (qui) alimente les peurs ».

Alors nous avons des réclamations sur cette déclaration qui de votre position , centrale et décisionnelle dans la 5ème République, peut engendrer des conséquences catastrophiques pour notre communauté insulaire qui subit de plein fouet cette catastrophe écologique qui empoisonne, des sols, les plantations, nos vergers, nos potagers, nos rivières et même les poissons de mers de la région entraînant la faillite économique de nos pêcheurs autochtones sans aucunes compensations !

Alors cher Monsieur Macron,

1. nous faut-il rappeler que le Chlordécone est un polluant organique persistant, extrêmement rémanent dans l’environnement qui s’avère très toxique sur 7000 ans ? Soit la durée de notre civilisation …

2. nous faut-il rappeler que cette substance a été classée comme cancérogène dès 1979 par le ministère Américain de la Santé? Et que, sachant cela, la France, par ses ministres (et un peu de corruption ?) a permis aux grands propriétaires de terres Antillaises de continuer d’épandre ce poison, cyniquement jusqu’à épuisement de leurs stocks en toute connaissance de sa dangerosité…

3. nous faut-il rappeler qu’à certains endroits l’eau souterraine contient des taux de Chlordécone 100 fois supérieurs à la norme? Et que ce ne sont pas que des Humains qui meurent mais aussi les insectes, les oiseaux et même les poissons de l’Océan de la région!!?

Au regard ce qui vient d’être rappellé , ne pas reconnaître que le Chlordécone est extrêmement toxique est une injure à l’intelligence et au non sens.

Certes la pirouette Béké est connue : le cancer aillant pour caractéristique d’être multifactoriel et peu adapté aux méthodes étiologiques il n’empêche que les statistiques donnent une bonne idée de la dangereuse du produit sans pour autant avoir à être expert en médecine interne : comme l’a rappelé au Sénat, le Sénateur Dominique Théophile aujourd’hui : la Martinique a le record du monde du …. cancer de la Prostate.

En conséquence, nous la LDNA, vous demandons, cher président Macron, de ne plus essayer de minimiser ce drame écologique et d’agir en conséquence puisque les Antillais sont des français et non que des francophones insulaires des Caraïbes… De plus, en vertu du principe de droit de l’environnement: pollueur – payeur, il est de la responsabilité du gouvernement français de dépolluer les Antilles.

Vos propos tenus Vendredi dernier, cher président Macron, indignent et outragent tous les nôtres hypermélaninés qui n’ont jamais été dédommagés pour l’esclavage etbqu’au contraire leur pauvreté a été maintenue alors que les Békés ont été dédommagés et qu’aujourd’hui ce sont eux qui revendent de l’eau fort cher venue de France, ce qui ajoute l’insulte à l’outrage.

Cher Monsieur Macron après 248 ans d’esclavage, de préjudices non encore réparés, s’ajoute à présent l’empoisonnement au Chlordécone, que vous vous faites un devoir de nier ? D’aucuns diraient que c’est un message disant que la vie des Antillais ne compte pas pour la Métropole, voire qu’un intérêt malin cherche à chasser les habitants des Antilles ne pouvant se permettre d’acheter tout bio et d’acheter de l’eau minérale venue de France.

Serait-ce une politique diabolique afin de procéder à un remplacement de population dans le silence des cocotiers et des plages de sables blancs ? La question se pose sérieusement, malheureusement. Car à qui profite le crime sinon à ceux qui sont riches, békés et catholiques ?

Face à cette injustice odieuse et satanique selon toute vraisemblance, le peuple Antillais a toutes les chances de se tourner vers les mouvements indépendantistes qui demanderont des réparations conséquentes tant pour le préjudice causé par la mise en esclavage de leurs ancêtres pendant 248 ans, ainsi que pour obtenir des réparations pour les malades au Chlordécone d’hier, d’aujourd’hui et de demain, et aussi pour tous les frais de dépollution.

C’est pourquoi, s’il faut mobiliser nos militants et afin de sensibiliser tous les Antillais, nous appellerons à manifester, comme nous l’avons déjà fait devant le ministère de la Santé, nous espérons que nous serons entendu par Madame la Minisitre Agnès Buzyn : https://youtu.be/2vjey0uoyAs

Nous savons que vous, cher Président Macron, à titre personnel, vous n’êtes pas négrophobe alors nous vous demandons de faire un geste fort afin de démontrer que, pour la Métropole, la vie des Antillais compte et que leurs cris sont écoutés plus que les lobbies de richards usurpateurs et illégitimes !

La LDNA

Source du discour : https://www.google.fr/amp/s/m.la1ere.francetvinfo.fr/il-ne-faut-pas-dire-que-chlordecone-est-cancerigene-scientifiques-repondent-emmanuel-macron-676195.amp #laVieDesAntillaisCompte #plusJamaisDeCrimesImpunis #communauteNoireDeFrance #jeRejoinsLaLDNA #jaimeLaLDNA #liguededefensenoireafricaine

Noir, abonne toi et reste connecté avec ta communauté !

SnapChat: Ldnaofficiel

Twitter: ldnaofficiel

Instagram: liguededefensenoireafricaine

Facebook: https://www.facebook.com/liguededefensenoirafricainefrance/

Laisser un commentaire