LA LIGUE DE DÉFENSE NOIRE AFRICAINE EST SOLIDAIRE AVEC LA KANAKY

COMMUNIQUÉ LDNA 
SOLIDARITÉ AVEC LA KANAKY

 

En ces moments de gravité en Kanaky nous la Ligue de Défense Noire Africaine nous témoignons notre solidarité avec le peuple Kanak qui fait partie des plus anciens peuples issuent de notre terre mère africaine.

Depuis le début du mois de décembre en Kanaky (appelé Nouvelle Calédonie par l’état colonial) est secouée par un important conflit dans l’indifférence générale médiatique en France.
Les raisons de la colère portent sur la reprise de l’usine sud d’extraction de nickel appartenant au groupe brésilien Vale par un consortium Prony Resources Trafigura.

Au préalable un projet de reprise incluant une participation Kanak en vue d’une reappropriation autochtone de la mine a été écartée comme par hasard au profit du conconsortium Prony Resources Trafigura qui mêle «intérêts privés et incompétence industrielle» selon Le collectif kanak Usine Sud =Usine Pays (USUP).

Avant l’annonce par le groupe Vale du rachat les militants Kanaks ont envoyé un courrier à l’État français afin qu’il prenne ses responsabilités et veille au grain.
La réponse ils l’ont eu avec l’annonce du rachat de la mine sud de nickel.
Depuis les militants du collectif et plus largement de nombreux Kanaks conscients mènent une intense mobilisation multiforme pour se faire entendre.

Ce jeudi la gendarmerie a fait feu à balles réelles sur les militants Kanaks renouant ainsi avec ses premières amours avec ce grand classique de l’état colonial !
Il n’y a pas eu de victimes fort heureusement !

Sur place des colons français jouent les fiers à bras et ont lancé une riposte contre la révolte kanak et ont même sorti des armes à feu qu’ils exhibent le plus tranquillement sans être inquiétés de rien. Cela aurait été des Kanaks les forces coloniales les auraient abattus quasiment sans sommation.

Or les kanaks qui sont les autochtones de Kanaky, les seuls légitimes sur leur terre n’en déplaisent aux colons français, dans la tradition des peuples ancestraux sont soucieux de la préservation de leur terre.
Raison pour laquelle le groupe Trafigura est mis à l’index.
Ils n’en veulent absolument pas et à justes titres car c’est la même multinationale basée en Suisse qui a tué en Afrique lors de la catastrophe environnementale du Probo Koala survenue dans la nuit du 18 au 19 août 2006, où plus de 500 mètres cube de déchets toxiques déversés en plusieurs points d’Abidjan en Côte d’ivoire.
Une catastrophe environnementale criminelle qui a tué 16 personnes selon les autorités ivoiriennes et engendré plus de 43 000 empoisonnements en Côte d’Ivoire.
Un crime qui est un cas d’école d’impunité de multinationales pollueuses.

Tout ceci est insupportable et doit cesser !
Aussi nous réitérons notre solidarité avec le peuple Kanak et nous exigeons de l’État français qu’il cesse sa posture coloniale condescendante.

Aujourd’hui prévenir d’un crime écocide est primordial pour n’importe quelle économie et permet de se prémunir de drames humains à grande échelle.

Nous appelons également toutes communautés africaines et afro descendantes à se joindre à l’élan de solidarité et de soutenir nos frères et soeurs Kanaks dans leur combat juste et légitime.

La LDNA

Laisser un commentaire