HAÏTI 🇭đŸ‡č :UNE MARÉE HUMAINE EN AYITI CONTRE LA DICTATURE MOÏSE CE DIMANCHE 28-02

AYITI LÉVÉ FACHÉ !!!!


UNE MARÉE HUMAINE EN AYITI CONTRE LA DICTATURE MOÏSE CE DIMANCHE 28-02

Tandis que la Martinique se mettait debout samedi 27 fĂ©vrier le lendemain dimanche 28 fĂ©vrier 2021 c’est AYITI TOUTE ENTIÈRE qui s’est dressĂ©e avec des dĂ©ferlentes de MarĂ©es humaines MONSTRES pour s’opposer Ă  la dictature MoĂŻse, exiger son dĂ©part et la fin de la voyoucratie !

Face Ă  de telles masses humaines la police milice pourtant armĂ©e jusqu’aux dents n’a pas oser broncher ni mĂȘme dĂ©goupiller une seule grenade de lacrymo !

Ayiti lévé faché bon pou bon !!!
MoĂŻse et sa dictature devront tĂŽt ou tard plier bagages c’est une Ă©vidence !


Ils ont dit aussi aux USA que si ils aiment autant Jovenel MoĂŻse Ă  en soutenir la dictature qui se met en place et bien qu’ils n’ont qu’Ă  le prendre eux comme prĂ©sident Ă  leur Maison Blanche.

«Une vĂ©ritable dĂ©monstration de force des opposants au pouvoir de Jovenel MoĂŻse, ce dimanche. A l’appel de la Commission Protestante contre la dictature, militants et dirigeants politiques, membres de la sociĂ©tĂ© civile, artistes, hommes de lois, universitaires, dĂ©fenseurs de droits de l’homme, ont dĂ©filĂ© dans les rues comme une fourmiliĂšre pour dire non Ă  la dictature et au kidnapping. ChauffĂ©s Ă  blanc, ils veulent la tĂȘte de Jovenel MoĂŻse qu’ils accusent de vouloir rĂ©-instaurer la dictature dans le pays alors que son mandat a pris fin depuis le 7 fĂ©vrier 2021.


Depuis bien avant le 7 fĂ©vrier dernier, des voix se sont Ă©levĂ©es pour exiger le respect de la constitution qui prĂ©cise en son article 134-2 que le mandat du prĂ©sident Jovenel MoĂŻse a pris fin le 7 fĂ©vrier 2021. Ce dimanche, l’opposition a manifestĂ© dans la capitale ainsi que dans plusieurs villes de province dont le Cap HaĂŻtien, les Cayes, LĂ©ogane, Petit-GoĂąve, Jacmel, Mirebalais etc .

La principale marche du 28 fĂ©vrier a dĂ©butĂ© dans l’aire du champ-de-mars avant de prendre la direction du carrefour de l’AĂ©roport, pour rejoindre l’autre branche. Sur la route de Delmas, la manifestation allait prendre sa vitesse de croisiĂšre. Comme une fourmiliĂšre, les manifestants qui criaient non Ă  la dictature ont fait une vĂ©ritable dĂ©monstration de force.

Au moment de la fusion de la branche de la manifestation, un raz-de-marĂ©e a longĂ© la route de Delmas. Au carrefour de Delmas 40B, les manifestants ont Ă©tĂ© contraints de prendre la rue Marcadieu avant d’atteindre PĂ©tion-Ville.

Tout au cours de la marche, l’imposante foule rĂ©clamait la tĂȘte de Jovenel MoĂŻse dont le mandat constitutionnel a pris fin le 7 fĂ©vrier. D’autre part, ils profĂšrent des injures contre la communautĂ© internationale, notamment la reprĂ©sentante de mission onusienne en HaĂŻti Helen La Lime, qui selon eux, soutient l’implantation d’une dictature en HaĂŻti.

 » Madan La Lime pa Konn Konte, Non ak diktati. Jovenel Moïse diktatÚ. Aba kidnapin deta. Si n pa voye Jovenel ale l ap touye n », scande la foule pour exprimer leur ras-le-bol face aux actions posées par Jovenel Moïse jugées arbitraires

Militants et leaders politiques, religieux, artistes qui ont payé de leur présence dans la marche ont aussi pris pour cible la représentante spécial des Nations Unies en Haïti, madame HélÚne Lalime.

Des artistes comme Syto CavĂ© et Emmanuel Obas de Mizik Mizik ont payĂ© de leur prĂ©sence Ă  la manifestation pour dire non Ă  un retour Ă©ventuel de la dictature en HaĂŻti. Emmanuel Obas qui n’a pas connu son pĂšre pour avoir Ă©tĂ© assassinĂ© par François Duvalier ne voulait pas rater cette occasion. Il appelle la sociĂ©tĂ© en gĂ©nĂ©ral Ă  se soulever contre cette mĂ©thode de gouvernance dans le pays.

Des journalistes sĂ©nior tels Jean Monard MĂ©tellus de Radio Caraibes et Marvel Dandin de Kiskeya ont manifestĂ© eux aussi contre la dictature. L’animateur du plus grand show radiophonique en haiti ( Ranmase) est lĂ  comme citoyen qui est contre le retour de la dictature en HaĂŻti. Je serai sur le bĂ©ton jusqu’au dĂ©part de Jovenel MoĂŻse” a-t-il dit. Si les USA veulent de Jovenel MoĂŻse comme prĂ©sident qu’ils le prennent comme leur dirigeant, a tancĂ© Jean Monard. » (GazetteHaĂŻti)

Emmanuelle Bramban

Ligue de défense noire africaine 

01/03/2021