TOGO đŸ‡č🇬 : LA LDNA CONDAMNE FERMEMENT LES AUTORITÉS TOGOLAISES AYANT JETÉ EN PÂTURE LE NOMS DES ENFANTS ABUSÉS

COMMUNIQUÉ LDNA

TOGO : DEMANTELEMENT D’UN RÉSEAU PÉDO– PORNOGRAPHIQUE.

LA LIGUE DE DÉFENSE NOIRE AFRICAINE (LDNA) CONDAMNE FERMEMENT LES AUTORITÉS TOGOLAISES AYANT JETÉ EN PÂTURE LE NOMS DES ENFANTS ABUSÉS

Ces derniers jours un rĂ©seau pĂ©do pornographique au Togo abusant de trĂšs jeunes enfants a pu ĂȘtre dĂ©voilĂ© avec arrestations Ă  la clĂ© .
Et cela grĂące aux investigations de l’équipe de la Ligue de DĂ©fense Noire Africaine du Togo, la LDNA TOGO, menĂ©es avec l’aide de la population.

Des petits garçons sous la contrainte, rĂ©tribuĂ©s parfois une misĂšre de 1000 francs cfa et 100 francs cfa soit l’Ă©quivalent de 0,15euros, 1.50€ Ă©taient abusĂ©s sous les camĂ©ras pour la rĂ©alisation de films pĂ©do pornographiques pour des commanditaires basĂ©s en occident.

Ces crimes odieux d’une extrĂȘme gravitĂ© qui empruntent pour leurs auteurs les voies sans issue ni retour de la dĂ©shumanisation des individus, s’inscrivent dans l’exploitation de la misĂšre humaine.
Aussi pour les jeunes victimes il convient d’agir avec la plus grande dĂ©licatesse.
Raison pour laquelle la LDNA n’a jamais donnĂ© le moindre Ă©lĂ©ment concernant leur identitĂ©.

Or de façon sidérante nous voyons des publications apparaßtre dont plus grave venant des autorités policiÚres togolaises dévoilant en plus des noms des agresseurs prédateurs celui également de leurs jeunes victimes.
Pire encore le tout Ă©tayĂ© d’une photo mettant sur le mĂȘme plan les criminels et leurs victimes, retirant par la mĂȘme occasion le peu de dignitĂ© qui reste encore aux enfants victimes et rajoutant ainsi une couche supplĂ©mentaire d’horreur dans ce tableau effroyable.

Mais enfin comment des membres de services de police ont ils pu agir de cette façon ? Sans réfléchir un instant aux conséquences désastreuses de leurs actes sur les victimes qui sont trÚs jeunes ?
La police n’est elle pas censĂ©e protĂ©ger les enfants surtout dans pareil cas ? Cette mise en scĂšne photo Ă©tait elle nĂ©cessaire ?
Non ! Absolument Non !
Ceci est totalement inadmissible !

De plus, si les commanditaires pour se protĂ©ger de toutes poursuites pĂ©nales cherchaient Ă  faire pression sur les enfants et user de reprĂ©sailles sur leurs familles ils sont dĂ©sormais en possession des Ă©lĂ©ments qui leurs fallait , pour peu que le noms des enfants leur importaient peu jusqu’alors pour assouvir leur perversitĂ© criminelle.
C’est dire Ă  quel point c’est irresponsable d’avoir ainsi jetĂ© en pĂąture les enfants et leurs identitĂ©s Ă  la vindicte populaire mais surtout Ă  celle de leurs bourreaux !

La Ligue de Défense Noire Africaine condamne fermement cette façon de procéder dont la police anti gang de Tsevie envers ces enfants de 5 et 6 ans au lieu de les protéger !
En conséquence de ces manquements
La Ligue de DĂ©fense Noire Africaine demande un meilleur traitement des forces de police Ă  l’Ă©gard des victimes, qu’elles soient protĂ©gĂ©es de tous comportement malveillant et qu’une solidaritĂ© collective au sein de la population les entourent.
De ce précédent regrettable apprenons à faire mieux.

Nous appelons les parents Ă  la plus grande vigilance.

Paix et amour sur la population togolaise

La ligue de défense noire africaine.

Laisser un commentaire