samedi, janvier 28, 2023
Google search engine
HomeActualitĂ©s🔮NÉGROPHOBIE : METZ. » SALE N*GRE » : UN HOMME...

🔮NÉGROPHOBIE : METZ. » SALE N*GRE » : UN HOMME D’ORIGINE MAGHRÉBINE AGRESSE UN VOISIN AVEC UN COUTEAU.

🔮NÉGROPHOBIE : METZ. » SALE N*GRE » : un homme d’origine maghrĂ©bine agresse un voisin et le poursuit avec un couteau.


image d’illustration 

Moselle Agression raciste Ă  Metz : ivre, il s’en prend Ă  un voisin et le poursuit avec un couteau
En situation irrĂ©guliĂšre, ce Nord-Africain en Ă©tat d’ivresse n’a pas rĂ©flĂ©chi lorsqu’il a insultĂ© un riverain qu’il a ensuite menacĂ© d’un couteau. RĂ©sultat : il Ă©cope de 4 mois de prison avec obligation de quitter le territoire. En France depuis 2016, il attend un enfant de sa femme, une Française Ă©pousĂ©e en juillet.
C’est une histoire de violences sur fond d’insultes Ă  caractĂšre raciale commises par un individu qui n’a pas vraiment rĂ©flĂ©chi avant d’agir.

LA NÉGROPHOBIE EST UNE ABOMINATION QUE NOUS CONDAMNONS FERMEMENT ET SÉVÈREMENT.

Dire non Ă  la NĂ©grophobie.

Il faut d’urgence mettre en place un dispositif lĂ©gislatif et sociĂ©tal efficace afin de lutter contre toutes les formes de nĂ©grophobie qui resurgissent avec force.
La négrophobie se construit sur un échafaudage de haines, de confusions, de préjugés et de généralisations. Depuis des siÚcles, la négrophobie nous poursuit, comme une haine ancestrale.
Insultes, tags, menaces , attaques physiques, assassinats et glorification des esclavagistes, colonialistes, le nombre d’agressions nĂ©grophobes, qu’elles soient physiques ou verbales, ne cesse d’augmenter depuis le dĂ©but du 21e siĂšcles. Et qu’on ne s’y trompe pas: la nĂ©grophobie n’est pas seulement le problĂšme des noirs. Le laisser s’installer davantage notre sociĂ©tĂ© c’est accepter une violence dont l’histoire a montrĂ© qu’elle finit toujours par se retourner contre toutes et tous.

1ïžâƒŁ-Renforcer la loi. Nous exigeons une tolĂ©rance zĂ©ro et demandons que lors de la prochaine lĂ©gislature, La Loi n° 90-615 du 13 juillet 1990 visant Ă  rĂ©primer certains actes inspirĂ©s par le racisme ou la xĂ©nophobie, soit renforcĂ©e et amĂ©liorĂ©e.

2ïžâƒŁ- DĂ©construire les stĂ©rĂ©otypes nĂ©grophobes.
L’apprentissage du respect de toutes et tous ne peut se faire sans vĂ©ritables engagements. La mission de l’Ecole Est aussi d’ouvrir les tĂȘtes et les cƓurs, de rĂ©enchanter l’avenir des enfants en combattant les idĂ©es reçues, les identitĂ©s fermĂ© et le discours de haine. Cette mission doit devenir une vraie prioritĂ©.

3ïžâƒŁ- Informer sans complaisance. La NĂ©grophobie est dĂ©lit. Parfois, il est mĂȘme un crime. Le rĂŽle de la presse est D’informer le public sans complaisance et de m’ouvrir le dĂ©bat dĂ©mocratique. Les mĂ©dias doivent le faire en prenant leurs responsabilitĂ©s, car ils ont rĂŽle important Ă  jouer pour dĂ©noncer l’inacceptable.
Cela doit se faire par des articles, tribunes Ă©ditoriaux, des prises de position sans concessions et qui Ă©vitent la justification ou la banalisation de l’inacceptable. Les journaux doivent aussi clairement refuser toutes insultes leurs pages web.
Il est temps d’agir. Ensemble.

 

Source : https://www.republicain-lorrain.fr/faits-divers-justice/2021/08/13/ivre-il-insulte-un-voisin-avant-de-le-menacer-avec-un-couteau

 

RELATED ARTICLES
- Advertisment -
Google search engine

Most Popular

Commentaires récents

%d blogueurs aiment cette page :