lundi, septembre 20, 2021
Google search engine
HomePolitiquePolitique FrançaiseJOSEPHINE BAKER entre dans le Panthéon d’un pays rédacteur du code noir...

JOSEPHINE BAKER entre dans le Panthéon d’un pays rédacteur du code noir et du code de l’indigénat. – Presse Ligue de Défense Noire Africaine

 

 

JOSEPHINE BAKER AU PANTHÉON

Quand un État esclavagiste colonialiste terroriste et négrophobe décide de mettre une Négresse Philanthrope Mondialiste au panthéon des mémoires sanguinaires et suprémacistes d’une France complètement à la dérive à quelques mois des élections présidentielles.
La République sombre dans le ridicule le plus abjecte.
Cette comédie immonde est pathétique.
Les Africains sont toujours ostracisés et déshumanisés pour la beauté de leur couleur.
La France des Lumières négrières n’a jamais respecté leur Mélanine.
Pourquoi continue t’elle à exceller dans cette tragédie insultante sans jamais aborder les véritables réparations pour toutes les atrocités qu’elle a faite aux Africains depuis des siècles ?
Après la barbarie de la traite négrière.
Après la sauvagerie du colonialisme en Afrique.
Après l’humiliation des zoos humains de l’exposition coloniale.
Après l’exotisme des baignades nègres du jardin d’acclimatation.
Après l’occupation impérialiste des pays francophones d’Afrique subsaharienne
Joséphine Baker n’a rien à faire au Panthéon de ces sordides négriers.
Les Africains sont toujours ostracisés et déshumanisés pour la beauté de leur couleur.
La France est une patrie aux lumières racistes.
La France importe une artiste noire métissée grâce à la brutalité raciale des souffrances que sa communauté a subie pour gommer la violence de sa présence dramatique en Afrique.
Toussaint l’ouverture mérite d’être sacralisé par la République ?
Pourquoi n’est-il toujours pas au Panthéon de ces affreux hypocrites ?
Pourquoi les caucasoïdes xénophobes de l’oligarchie mondialiste française continue à traiter les Africains comme des êtres inférieurs ?
Pourquoi ces âmes maléfiques crachent sur les siècles de lutte du peuple noir pour le respect de sa dignité ?
Après la danse obscène des gays africains à l’Elysée maintenant la France importe une artiste afro descendante grâce à la brutalité raciale des souffrances que sa communauté a subie pour gommer la violence qu’elle perpétue en Afrique.
La mise au Panthéon de Joselyne Baker n’a aucun impact sur le quotidien des afro descendants en France.
Les Africains possédant une pièce d’identité française n’ont jamais été traité de manière équitable comme leurs compatriotes caucasiens au pays de Voltaire le philosophe négrophobe.
Nous sommes toujours victimes de discrimination raciale.
Aux yeux bleus de la République une et indivisible nous sommes des sales nègres des sales noirs hideux au nez épaté des bamboulas des singes des macaques sauvages des gorilles des chimpanzés des phallus stéréotypés et des objets de divertissement.
Nous sommes la honte des accents indigènes aux sonorités sahéliennes
La recrudescence des actes négrophobes s’intensifie.
La France de Marianne se radicalise.
Elle a boycotté la conférence de Durban contre le racisme, mais en même temps comme dirait le patibulaire Jupiter l’apprenti dictateur aux ordres du globalisme financier.
Elle a toujours eu une posture partisane dans le confit israélo-palestinien.
Elle est incapable d’assumer l’animosité de sa présence impérialiste en quittant définitivement l’Afrique.
Que la France arrête de se moquer des Africains.
Joselyne Baker entre dans le Panthéon d’un pays rédacteur du code noir et du code de l’indigénat.
Les Africains en France n’ont pas accès au logement.
Ils sont condamnés à subir l’extrême précarité pendant que la France pille les ressources naturelles en Afrique grâce à toutes ses bases militaires coloniales.
Que les Africains français s’en souviennent pendant les élections présidentielles.
La France est l’amie des ennemis de notre africanité.
Ne cédons plus à ses manipulations nauséabondes.
Réveillons-nous nous sommes les seuls à être légitimes pour célébrer nos héros, nos martyrs, nos sommités et nos gloires.
La France crache tous les jours sur le peuple noir.
Il y a quelques mois elle adulait les mémoires glorieuse de l’empereur esclavagiste Napoléon
Joséphine Baker au Panthéon est le coup de fouet de trop sur le dos de notre négritude souillée par les trophées glanées dans le sang l’humiliation, la déshumanisation, la bestialisation du peuple noir.

LA LIGUE DE DÉFENSE NOIRE AFRICAINE

[ad_2]

Source link

RELATED ARTICLES
- Advertisment -
Google search engine

Most Popular

Commentaires récents

%d blogueurs aiment cette page :