mardi, octobre 4, 2022
Google search engine
HomeActualitĂ©sInternationalCENTRAFRIQUE đŸ‡šđŸ‡« : Des militaires portugais dĂ©tachĂ©s sous l’égide de l’ONU arrĂȘtĂ©s...

CENTRAFRIQUE đŸ‡šđŸ‡« : Des militaires portugais dĂ©tachĂ©s sous l’égide de l’ONU arrĂȘtĂ©s pour trafic de diamants et d’or

Des militaires portugais dĂ©tachĂ©s en Centrafrique sous l’égide de l’ONU arrĂȘtĂ©s  pour trafic de diamants et d’or

Les autoritĂ©s portugaises ont procĂ©dĂ© lundi Ă  un vaste coup de filet contre un rĂ©seau criminel soupçonnĂ© de s’ĂȘtre servi de militaires portugais dĂ©tachĂ©s en Centrafrique sous l’Ă©gide de l’ONU pour se livrer Ă  un trafic de diamants et d’or, ont annoncĂ© la police et les Forces armĂ©es.

La police judiciaire a dĂ©clarĂ© dans un communiquĂ© avoir effectuĂ© une dizaine d’arrestations et une centaine de perquisitions dans plusieurs rĂ©gions du Portugal dans le cadre d’une enquĂȘte visant « un rĂ©seau criminel ayant des liaisons internationales qui tirait des revenus illicites de la contrebande de diamants et du trafic de drogues ».

« Ce qui est en cause en ce moment, c’est la possibilitĂ© que certains militaires ayant participĂ© Ă  la Force nationale dĂ©tachĂ©e en RCA aient Ă©tĂ© utilisĂ©s comme courriers dans le trafic de diamants, d’or et de stupĂ©fiants », qui auraient Ă©tĂ© transportĂ©s Ă  bord d’avions militaires, a prĂ©cisĂ© de son cĂŽtĂ© l’Ă©tat-major des Forces armĂ©es portugaises.

L’enquĂȘte en cours a Ă©tĂ© dĂ©clenchĂ©e par une dĂ©nonciation faite auprĂšs du parquet par le commandement de la force dĂ©tachĂ©e, qui avait Ă©tĂ© informĂ© en dĂ©cembre 2019 d’une possible implication de militaires portugais dans le trafic de diamants, a ajoutĂ© l’Ă©tat-major dans un communiquĂ©.

Cette situation est « profondĂ©ment regrettable », a commentĂ© le ministre portugais de la DĂ©fense Joao Gomes Cravinho, dans des dĂ©clarations Ă  l’agence de presse Lusa, ajoutant que le gouvernement portugais en avait informĂ© l’Organisation des Nations unies l’annĂ©e derniĂšre.

« Une enquĂȘte est en cours pour dĂ©terminer ce qui s’est produit et pour prendre les mesures exemplaires qui doivent ĂȘtre prises », a dĂ©clarĂ© de son cĂŽtĂ© le prĂ©sident portugais Marcelo Rebelo de Sousa.

Un contingent de 180 militaires portugais est actuellement détaché auprÚs de la Mission des nations unies en Centrafrique (Minusca), déployée depuis 2014.

Source: Suisse Matin

RELATED ARTICLES
- Advertisment -
Google search engine

Most Popular

Commentaires récents

%d blogueurs aiment cette page :