mardi, septembre 27, 2022
Google search engine
HomeActualitĂ©sBURKINA FASO đŸ‡§đŸ‡« : ProcĂšs Sankara: 30 ans ferme requis contre Blaise...

BURKINA FASO đŸ‡§đŸ‡« : ProcĂšs Sankara: 30 ans ferme requis contre Blaise CompaorĂ©.

BURKINA FASO đŸ‡§đŸ‡« : ProcĂšs Sankara: 30 ans ferme requis contre Blaise CompaorĂ©.

L’ancien prĂ©sident burkinabĂ©, absent du procĂšs, est soupçonnĂ© d’avoir Ă©tĂ© le principal commanditaire de son prĂ©dĂ©cesseur Thomas Sankara, tuĂ© lors d’un coup d’Etat en 1987

Trente ans de prison ferme ont Ă©tĂ© requis contre l’ancien prĂ©sident du Burkina Faso Blaise CompaorĂ©, soupçonnĂ© d’ĂȘtre le principal commanditaire de l’assassinat de son prĂ©dĂ©cesseur Thomas Sankara, tuĂ© avec douze de ses compagnons lors d’un coup d’Etat en 1987. Le Parquet militaire a demandĂ© au tribunal de reconnaĂźtre Blaise CompaorĂ©, coupable «d’attentat Ă  la sĂ»retĂ© de l’Etat», de «recel de cadavre» et de «complicitĂ© d’assassinat».

B27014449.324627424;dc_trk_aid=516707940;dc_trk_cid=143254266;ord=1644343440;dc_lat=;dc_rdid=;tag_for_child_directed_treatme.gif

ChassĂ© du pouvoir par la rue en 2014, Blaise CompaorĂ© vit depuis en CĂŽte d’Ivoire et est le grand absent de ce procĂšs, ses avocats ayant dĂ©noncĂ© «un tribunal d’exception». Il a toujours niĂ© toute implication dans les Ă©vĂ©nements du 15 octobre 1987. Trente ans de prison ont Ă©galement Ă©tĂ© requis contre Hyacinthe Kafando, l’ancien commandant de la garde de M. CompaorĂ©, autre grand absent de ce procĂšs, car en fuite depuis 2016.

Lire aussi: Burkina Faso: aprÚs le putsch, le procÚs Sankara repoussé

Il est soupçonnĂ© d’avoir menĂ© le commando qui a tuĂ© Thomas Sankara et ses collaborateurs et le parquet a rĂ©clamĂ© sa condamnation pour «attentat Ă  la sĂ»retĂ© de l’Etat» et «assassinat». Outre ces deux absents de marque, douze autres accusĂ©s Ă©taient prĂ©sents pour ce procĂšs-fleuve qui a dĂ©butĂ© en octobre. L’écrasante majoritĂ© avait plaidĂ© non coupable.

«Bourreaux»

Mardi, vingt ans de prison ont Ă©tĂ© requis contre le gĂ©nĂ©ral Gilbert DiendĂ©rĂ©, un des chefs de l’armĂ©e lors du putsch de 1987 et principal accusĂ© prĂ©sent. Il purge dĂ©jĂ  une peine de 20 ans, pour une tentative de coup d’Etat en 2015. Plusieurs peines d’emprisonnement ferme – de trois Ă  vingt ans – ont Ă©galement Ă©tĂ© requises contre cinq accusĂ©s et une de onze ans avec sursis. Enfin, le parquet a requis l’acquittement, «pour faits non constituĂ©s», pour trois accusĂ©s et pour «prescription» pour les deux derniers.

Lors de son rĂ©quisitoire mardi matin, le parquet militaire a retracĂ© la chronologie des Ă©vĂšnements du 15 octobre 1987, date du coup d’Etat fatal au leader progressiste et icĂŽne panafricaine, qui Ă©tait au pouvoir depuis 1983. Selon le parquet, alors que Thomas Sankara s’est rendu au Conseil de l’Entente, le siĂšge du Conseil national de la RĂ©volution oĂč s’est produite la tuerie, vers 16h20, «ses bourreaux Ă©taient dĂ©jĂ  sur place».

Lire Ă©galement: Thomas Sankara, une icĂŽne bien vivante

Lorsque Thomas Sankara est entrĂ© dans la salle de rĂ©union, «le commando scindĂ© en deux groupes a investi les lieux en abattant les gardes du chef de l’Etat. Le commando a ensuite ordonnĂ© au prĂ©sident Sankara et ses collaborateurs de sortir de la salle. Ils seront tour Ă  tour abattus», a poursuivi l’accusation.

Suspendu, aprĂšs un coup d’Etat militaire au Burkina il y a deux semaines, le procĂšs avait repris le 2 fĂ©vrier avec les plaidoiries des parties civiles qui se sont achevĂ©es lundi. «AprĂšs quatre mois de dĂ©bat, c’est un sentiment de soulagement qui anime les familles», a indiquĂ© Me Prosper Farama, l’avocat de la famille Sankara. «HĂ©las, au cours de ce procĂšs aucun accusĂ© n’a avouĂ©, ne s’est repenti. Personne! Nous demandons au tribunal de rendre justice aux familles. Nous ne voulons pas une vengeance, nous demandons simplement justice», a-t-il ajoutĂ©. Le procĂšs doit se poursuivre avec les plaidoiries des avocats de la dĂ©fense.

Abonnez-Vous Ă  presse Ldna

RELATED ARTICLES
- Advertisment -
Google search engine

Most Popular

Commentaires récents

%d blogueurs aiment cette page :