jeudi, septembre 29, 2022
Google search engine
HomeActualitésNiger 🇳🇪 | Le commandeur de plantation Mohamed Bazoum, attire un...

Niger 🇳🇪 | Le commandeur de plantation Mohamed Bazoum, attire un danger en voulant accepter l’armée d’occupation française?

Niger 🇳🇪  | Le commandeur de plantation Mohamed Bazoum, attire un danger en voulant accepter l’armée d’occupation  française?

Après l’annonce du président Bazoum d’accueillir l’armée française et européenne sur son sol, les tensions montent dans le pays contre la décision du président Nigérian.

La société civile, »Les jeunes panafricains », même les cadres du parti présidentiel montent au créneau pour mettre en garde Mohamed Bazoum, contre tous déploiement des forces françaises Barkahane et #akouba au Niger.

selon un haut responsable de la présidence nigérienne confié dans l’anonymat, ce 21 février 2022.

Ce responsable affirme que la Président Bazoum risque de tirer une balle dans le pied en acceptant le redéploiement de l’armée française et européenne sur le sol nigérien, alors que la même armées est chassées du Mali pour les mêmes problèmes.

Il estime que le Mali,le Niger et le Burkina Faso ont même problème depuis plusieurs années. Seulement cette situation reste sans issue malgré la présence française au Sahel et que c’est pas en venant au Niger que l’armée française et européenne pourront efficacement lutter contre le terrorisme.

« Nous ne voulons pas l’installation des bases militaires au Niger mais si la France veut contribuer à former notre armée dans la coopération pas de soucis. Il a aussi démenti le sentiment anti-français au Niger et dans le Sahel. »

La présence de l’armée française est déclaré persona non grata au Sahel après le Mali, c’est le Niger qui se prépare à refuser le déploiement de l’armée française , car certaines personnes considérent comme une armée d’occupation, selon une source diplomatique rapporté par l’agence Reuters.

Les événements de Téra au #Niger et de Kaya au Burkina_Faso nous prouve clairement que la présence française n’est pas la bienvenue au Sahel à cause de son rôle troubles dans le nord du Mali et sa diplomatie arrogante qui continue de traiter les africains comme des sous-hommes .

En outre, le président Mohamed Bazoum est dans l’inquiétude grandissante entre l’écoute de son peuple où celui de Paris. Le ministre des affaires étrangères Hassoumi Massaoudou sur RFI avait laissé entendre qu’un débat aura lieu à l’assemblée nationale avant ce déploiement. Cette situation met le palais présidentiel dans la panique et l’alerte !

Remarque : Bazoum, pourrait enfoncé encore le clou dans la plaie !

RELATED ARTICLES
- Advertisment -
Google search engine

Most Popular

Commentaires récents

%d blogueurs aiment cette page :