samedi, janvier 28, 2023
Google search engine
HomeActualitĂ©sInternationalMALI đŸ‡ČđŸ‡± : L’Allemagne suspend ses opĂ©rations militaires au Mali aprĂšs un...

MALI đŸ‡ČđŸ‡± : L’Allemagne suspend ses opĂ©rations militaires au Mali aprĂšs un nouveau refus de survol de Bamako

L’Allemagne suspend ses opĂ©rations militaires au Mali aprĂšs un nouveau refus de survol de Bamako

L’Allemagne, qui soutient la mission de l’ONU en remplacement des forces françaises, a annoncĂ© suspendre toutes ses opĂ©rations militaires au Mali Ă  la suite d’un nouveau refus de survol des autoritĂ©s maliennes, et ce malgrĂ© les garanties de Bamako.

L’Allemagne a annoncĂ© le 11 aoĂ»t suspendre « jusqu’à nouvel ordre » la majeure partie de ses opĂ©rations militaires au Mali dans le cadre de la mission de l’ONU (Minusma), en dĂ©nonçant un nouveau refus de survol par les autoritĂ©s maliennes.

« Le gouvernement malien a encore une fois refusĂ© d’autoriser un vol prĂ©vu aujourd’hui » qui devait assurer une rotation de personnel, a expliquĂ© un porte-parole du ministĂšre allemand de la DĂ©fense. « Nous suspendons jusqu’à nouvel ordre nos opĂ©rations de reconnaissance et les vols de transport par hĂ©licoptĂšre [car] il n’est plus possible de soutenir la Minusma sur le plan opĂ©rationnel », a-t-il ajoutĂ©.

Sans le nouveau personnel qui devait en partie « remplacer les forces françaises » qui se retirent, « la sĂ©curitĂ© sur place n’est plus assurĂ©e [et] les forces restantes doivent ĂȘtre dĂ©diĂ©es Ă  la sĂ©curisation » et ne pourront plus assurer leurs missions habituelles, a expliquĂ© le porte-parole lors d’une confĂ©rence de presse.

Le refus de survol est intervenu malgrĂ© des assurances contraires de la part du ministre malien de la DĂ©fense, Sadio Camara, lors d’un entretien tĂ©lĂ©phonique le 10 aoĂ»t avec son homologue allemand Christine Lambrecht. « Les actes de [Sadio] Camara parlent une autre langue que ses mots », a dĂ©noncĂ© la responsable sur Twitter.

La dĂ©cision allemande intervient alors que le Mali, qui a poussĂ© vers la sortie le vieil alliĂ© français, fait depuis plusieurs semaines face Ă  une rĂ©surgence d’attaques de la nĂ©buleuse du Groupe de soutien Ă  l’Islam et aux musulmans (GSIM, JNIM en arabe).

Les rapports entre le gouvernement militaire au pouvoir à Bamako et Paris, ancienne puissance coloniale, se sont brutalement dégradés ces derniers mois, poussant les deux pays à la rupture aprÚs neuf ans de présence française ininterrompue pour lutter contre les djihadistes.

La force française Barkhane est actuellement en train de finaliser l’évacuation de ses matĂ©riels de ce pays. Les relations entre le Mali et l’ONU, dont les casques bleus sont prĂ©sents dans le pays depuis 2013, se sont Ă©galement dĂ©gradĂ©es ces derniĂšres semaines, avec l’expulsion notable du porte-parole de la Minusma le 20 juillet.

RELATED ARTICLES
- Advertisment -
Google search engine

Most Popular

Commentaires récents

%d blogueurs aiment cette page :