samedi, janvier 28, 2023
Google search engine
HomeActualitĂ©sInternationalLe Mali đŸ‡ČđŸ‡± saisit l’ONU et accuse la France de fournir renseignements...

Le Mali đŸ‡ČđŸ‡± saisit l’ONU et accuse la France de fournir renseignements et armes aux terroristes

Devant l’ONU, le Mali accuse la France d’avoir renseignĂ© et armĂ© des « groupes terroristes »

Le Mali a saisi le Conseil de sĂ©curitĂ© de l’ONU pour faire cesser ce qu’il prĂ©sente comme des « actes d’agression » de la France. Bamako dĂ©nonce notamment des violations de sa souverainetĂ© ainsi qu’un prĂ©sumĂ© soutien français Ă  des groupes terroristes.

Le ministĂšre malien des Affaires Ă©trangĂšres a diffusĂ© ce 17 aoĂ»t auprĂšs de journalistes une lettre adressĂ©e par le chef de la diplomatie, Abdoulaye Diop, Ă  la prĂ©sidence en exercice chinoise du Conseil de sĂ©curitĂ© de l’ONU.

« [Le Mali] se réserve le droit de faire usage de la légitime défense »
Le ministre malien y accuse la France : non seulement de violations de sa souverainetĂ© et d’actes d’espionnage, mais aussi d’un prĂ©sumĂ© soutien de Paris Ă  des groupes terroristes islamistes. « [Le Mali] se rĂ©serve le droit de faire usage de la lĂ©gitime dĂ©fense », conformĂ©ment Ă  la Charte des Nations unies, dans le cas oĂč persisteraient les agissements français supposĂ©s ici dĂ©noncĂ©s, affirme le ministre dans cette lettre datĂ©e du 15 aoĂ»t, qui marque le dĂ©part du Mali des derniers soldats français, aprĂšs neuf ans de prĂ©sence militaire sur place.

Soutien français aux djihadistes ? Bamako affirme avoir des preuves
Abdoulaye Diop dĂ©nonce dans ce texte des « violations rĂ©pĂ©titives et frĂ©quentes » de l’espace aĂ©rien national par les forces françaises et les vols d’appareils français se livrant Ă  « des activitĂ©s considĂ©rĂ©es comme de l’espionnage » et des tentatives d’« intimidation ».

Les autoritĂ©s maliennes disposent de « plusieurs Ă©lĂ©ments de preuve que ces violations flagrantes de l’espace aĂ©rien malien ont servi Ă  la France pour collecter des renseignements au profit des groupes terroristes opĂ©rant dans le Sahel et pour leur larguer des armes et des munitions », peut-on encore lire dans la lettre.

En consĂ©quence, le Mali invite le Conseil de sĂ©curitĂ© Ă  Ɠuvrer pour que la France « cesse immĂ©diatement ses actes d’agression » et demande Ă  la prĂ©sidence chinoise de communiquer ces Ă©lĂ©ments aux membres du Conseil de sĂ©curitĂ© en vue d’une rĂ©union d’urgence, Ă©crit le ministre malien.

Les autoritĂ©s françaises n’ont pas rĂ©agi dans l’immĂ©diat Ă  ces accusations. En tout Ă©tat de cause, cette lettre tĂ©moigne une fois de plus de la dĂ©gradation des relations franco-maliennes qui s’est accĂ©lĂ©rĂ©e depuis l’arrivĂ©e au pouvoir, en aoĂ»t 2020, des militaires.

RELATED ARTICLES
- Advertisment -
Google search engine

Most Popular

Commentaires récents

%d blogueurs aiment cette page :