mardi, septembre 27, 2022
Google search engine
HomeActualitĂ©sPolitiqueFrance đŸ‡«đŸ‡· : « Nous avons un problĂšme de dĂ©linquance Ă©trangĂšre »,...

France đŸ‡«đŸ‡· : « Nous avons un problĂšme de dĂ©linquance Ă©trangĂšre », affirme Moussa Darmanin

Dans un entretien au JDD, le ministre de l’IntĂ©rieur a affirmĂ© qu’environ la moitiĂ© des personnes interpellĂ©es Ă  Paris et Ă  Marseille sont des Ă©trangers. Il se refuse cependant Ă  Ă©tablir un lien entre immigration et dĂ©linquance.

Dans une interview donnĂ©e au JDD le 21 aoĂ»t, le ministre de l’IntĂ©rieur a abordĂ© la question du lien entre immigration et dĂ©linquance, dĂ©clarant « qu’il serait idiot de ne pas dire qu’il y a une part importante de la dĂ©linquance qui vient de personnes immigrĂ©es ».

Ainsi, selon les donnĂ©es chiffrĂ©es fournies par GĂ©rald Darmanin, 48 % des personnes interpellĂ©es pour des actes de dĂ©linquance Ă  Paris sont des Ă©trangers, une proportion qui atteint 55 % Ă  Marseille et s’établit Ă  39 % Ă  Lyon. Globalement, « les Ă©trangers reprĂ©sentent 7,4 % de la population et 19 % des actes de dĂ©linquance », a dĂ©taillĂ© le ministre.

MinoritĂ© d’emmerdeurs
Il a toutefois affirmĂ© que « l’étranger n’est pas par nature un dĂ©linquant », et que «la trĂšs grande majoritĂ© des personnes immigrĂ©es apportent beaucoup Ă  notre pays», rejetant les propositions du Rassemblement national visant Ă  stopper les flux d’arrivĂ©es sur le territoire national. « Le petit-fils d’immigrĂ©s que je suis ne fait pas le lien entre immigration et dĂ©linquance », a dĂ©veloppĂ© GĂ©rald Darmanin, estimant qu’« un Ă©tranger qui commet un acte de dĂ©linquance grave doit ĂȘtre expulsĂ© trĂšs vite, parce qu’il crache sur le sol qui l’accueille ». Il a jugĂ© que les « Français de bon sens, ceux des classes populaires et moyennes », partagent cette analyse, « qu’ils s’appellent Robert ou Mohamed », et qu’il fallait faire preuve de fermetĂ© Ă  l’encontre d’une « minoritĂ© d’emmerdeurs ».

Comme le souligne Le Figaro, « si la surreprĂ©sentation des Ă©trangers parmi les dĂ©tenus en France est bien renseignĂ©e, et depuis longtemps, par les services du ministĂšre de la Justice, il est plus rare en revanche que Beauvau communique de telles statistiques concernant la nationalitĂ© des personnes interpellĂ©es par les forces de l’ordre ».

Quant au report du projet de loi consacrĂ© Ă  l’immigration, qui ne sera prĂ©sentĂ© qu’aprĂšs une « concertation » organisĂ©e Ă  l’automne, le ministre de l’IntĂ©rieur a rĂ©futĂ© tout « dĂ©saveu » de la part d’Elisabeth Borne ou d’Emmanuel Macron et assurĂ© que « la prioritĂ© de la rentrĂ©e sera bien rĂ©galienne ». GĂ©rald Darmanin s’est ainsi fixĂ© pour objectif « de rĂ©duire drastiquement l’immigration irrĂ©guliĂšre et d’amĂ©liorer les conditions d’intĂ©gration des Ă©trangers en situation rĂ©guliĂšre ».

Il a Ă©galement dĂ©fendu le bilan du gouvernement en matiĂšre de sĂ©curitĂ© et de lutte contre la dĂ©linquance, sĂ©vĂšrement jugĂ© par les Français selon une enquĂȘte d’opinion rĂ©cente, mettant en avant les rĂ©sultats obtenus dans la lutte contre le trafic de drogue, avec la « suppression » de 18% des points de deal en un an selon lui. Le ministre a aussi confirmĂ© la crĂ©ation de 200 brigades de gendarmerie en l’espace de six ans, notamment pour lutter contre la hausse de la dĂ©linquance en milieu rural.

RELATED ARTICLES
- Advertisment -
Google search engine

Most Popular

Commentaires récents

%d blogueurs aiment cette page :