février 26, 2024

France đŸ‡«đŸ‡· : Crise de l’énergie : Bruno Le Maire chiffre Ă  10 milliards d’euros l’aide aux entreprises

0

Le ministre de l’Economie et des Finances a annoncĂ© que le coĂ»t de l’aide de l’Etat aux entreprises mises en difficultĂ© par la hausse des tarifs de l’énergie atteindrait 10 milliards d’euros.
Reçu sur la chaĂźne de tĂ©lĂ©vision CNews ce 25 octobre, le ministre de l’Economie et des Finances Bruno Le Maire a chiffrĂ© le coĂ»t de l’aide aux entreprises dans le contexte de l’envolĂ©e des coĂ»ts Ă©nergĂ©tiques Ă  10 milliards d’euros.

Il a ainsi expliquĂ© que l’Etat prendrait en charge « jusqu’à un certain plafond » la facture Ă©nergĂ©tique des entreprises sans prĂ©ciser Ă  quelle hauteur. Le gouvernement avait dĂ©jĂ  prĂ©vu Ă  partir du 1er juillet 2022 une enveloppe de trois milliards d’euros pour les entreprises confrontĂ©es Ă  des difficultĂ©s pour payer leurs factures d’Ă©nergie, dĂšs lors que celles-ci dĂ©passent 3% de leur chiffre d’affaires.

Ces aides, tout comme le bouclier tarifaire pour les particuliers, sont notamment financĂ©es par le prĂ©lĂšvement des « rentes » des Ă©nergĂ©ticiens, dont les bĂ©nĂ©fices ont explosĂ© avec l’explosion des prix.

Mais sur trois ans, le coĂ»t de la crise Ă©nergĂ©tique pour les finances publiques aura Ă©tĂ© beaucoup plus important. Le 10 octobre, Ă  l’AssemblĂ©e nationale, en plein dĂ©bat sur le budget 2023, Bruno Le Maire, citĂ© par Reuters avait dĂ©clarĂ© : « Au total, en 2021, 2022, 2023, nous aurons dĂ©pensĂ© 100 milliards d’euros pour protĂ©ger nos compatriotes contre la flambĂ©e des prix. » Il avait aussi avancĂ© que la mise en place du bouclier tarifaire avait permis en 2022 Ă  la France d’avoir le niveau d’inflation (6,2%) le plus bas de la zone euro (10%).

Mais ce 25 octobre sur CNews, le ministre a rejetĂ© l’idĂ©e d’un retour au « quoiqu’il en coĂ»te » selon l’expression utilisĂ©e par Emmanuel Macron pour dĂ©signer les soutiens budgĂ©taires, notamment via un financement du chĂŽmage partiel, accordĂ©s pendant la pĂ©riode de la pandĂ©mie.

Laisser un commentaire