vendredi, février 3, 2023
Google search engine
HomeFranceFrance đŸ‡«đŸ‡· L'ancien prĂ©fet mis en cause dans la mort de Steve...

France đŸ‡«đŸ‡· L’ancien prĂ©fet mis en cause dans la mort de Steve Maia Caniço devient conseiller de GĂ©rard Moussa Darmanin

 

GĂ©rald Darmanin vient de nommer Claude d’Harcourt comme conseiller. PrĂ©fet de Loire-Atlantique au moment de la mort de Steve Maia Caniço, lors de la FĂȘte de la musique en 2019 Ă  Nantes, il demeure tĂ©moin assistĂ© aprĂšs annulation de sa mise en examen.

Claude d’Harcourt reprend du service pour faire son entrĂ©e au cabinet de GĂ©rald Darmanin, qui l’a nommĂ© conseiller le 2 janvier par un arrĂȘtĂ©.

En retraite depuis juillet 2022, aprĂšs deux ans Ă  la tĂȘte de la Direction gĂ©nĂ©rale des Ă©trangers en France (DGEF), ce haut fonctionnaire avait notamment dirigĂ© plusieurs agences rĂ©gionales de santĂ© ainsi que l’Administration pĂ©nitentiaire.

Une carriĂšre entachĂ©e sur sa fin par la mort de Steve Maia Caniço, 24 ans, dĂ©cĂ©dĂ© en marge d’une opĂ©ration de police lors de la fĂȘte de la musique Ă  Nantes, le 22 juin 2019. Aux alentours de 4h30 du matin, les forces de l’ordre Ă©taient intervenues pour mettre un terme Ă  une soirĂ©e Ă©lectro organisĂ©e sur les quais de la Venise de l’Ouest et qui avait dĂ©passĂ© son heure de fin autorisĂ©e. Une intervention musclĂ©e, au cours de laquelle une quinzaine de fĂȘtards Ă©taient tombĂ©s dans la Loire. Le corps du jeune homme, qui ne savait pas nager, fut retrouvĂ© dans le fleuve une quarantaine de jours plus tard.

Une mise en examen contestée

PrĂ©fet de Loire-Atlantique au moment des faits, Claude d’Harcourt avait Ă©tĂ© mis en examen pour homicide involontaire en octobre 2021. Cette inculpation fut toutefois annulĂ©e, un an plus tard, par la cour d’appel de Rennes saisie par l’avocate du haut fonctionnaire. Claude d’Harcourt s’est ainsi vu placĂ© sous le statut de tĂ©moin assistĂ©, un statut intermĂ©diaire entre celui de tĂ©moin et de mis en examen.

Contrairement Ă  la mise en examen de Claude d’Harcourt, celle de son ancien directeur de cabinet Johann Mougenot s’est vue confirmĂ©e par la cour d’appel de Rennes. Celui-ci a depuis le drame Ă©tĂ© nommĂ© sous-prĂ©fet des Sables-d’Olonne. MĂȘme cas de figure pour le commissaire GrĂ©goire Chassaing, qui dirigeait les opĂ©rations de police ce soir-lĂ , devenu en mai 2021 directeur dĂ©partemental adjoint de la sĂ©curitĂ© publique Ă  Clermont-Ferrand.

RELATED ARTICLES
- Advertisment -
Google search engine

Most Popular

Commentaires récents

%d blogueurs aiment cette page :