décembre 7, 2023

Azerbaïdjan 🇦🇿 : Egountchi Behanzin, le fondateur de la Ligue de défense noire africaine (LDNA), et le président de la Nidem au Mali, ont rendu visite à la Fondation internationale de la presse eurasienne (BAMF).

0

EDnews informe que le prĂ©sident de la Fondation internationale de la presse eurasienne, Umud Mirzayev, a accueilli les invitĂ©s au siège de BAMF et leur a prĂ©sentĂ© les conditions crĂ©Ă©es dans le bureau. Les invitĂ©s se sont familiarisĂ©s avec les activitĂ©s de l’organisation et en mĂŞme temps, le sujet du conflit du Karabakh, qui est l’une des questions les plus prioritaires Ă  l’ordre du jour de l’AzerbaĂŻdjan, a Ă©tĂ© abordĂ©. Umud Mirzayev a parlĂ© aux invitĂ©s du Mali et de la France de nos compatriotes qui ont Ă©tĂ© tuĂ©s et dĂ©placĂ©s Ă  la suite des atrocitĂ©s armĂ©niennes dans les annĂ©es 90 et de nos rĂ©gions qui ont Ă©tĂ© dĂ©truites et occupĂ©es.

Dans la cour de BAMF, les invitĂ©s se sont familiarisĂ©s avec des photos et des stands qui reflètent clairement le conflit du Karabakh et les dommages qu’il a causĂ©s Ă  l’AzerbaĂŻdjan.

Les invitĂ©s, tour Ă  tour, ont Ă©voquĂ© les atrocitĂ©s commises par la France contre les peuples africains. Ils ont dit que le point commun des deux nations est qu’elles ont toujours fait l’objet de gĂ©nocides et de massacres : “Beaucoup de pays africains sont des colonies françaises. Jusqu’Ă  prĂ©sent, la torture brutale du gouvernement français contre les peuples africains se poursuit. Nos organisations subissent les attaques et la pression de la France.


Nous ne pouvons pas transmettre notre vraie voix au monde. Le gouvernement français essaie de supprimer notre voix. Dans cette direction, nous voulons coopĂ©rer avec BAMF et utiliser votre aide pour faire entendre notre voix dans le monde.”

 


Le prĂ©sident de l’organisation, Umud Mirzayev, a soulignĂ© que la France a toujours tendu la main aux colonialistes. “La France a toujours soutenu les envahisseurs, mais maintenant elle essaie de s’Ă©loigner des pays africains et de venir dans le Caucase sous le nom d’un artisan de la paix et de mettre en Ĺ“uvre sa politique d’occupation ici aussi. C’est pour ces raisons que nous devrions ensemble essayer de transmettre notre vraie voix au monde. Nous sommes prĂŞts Ă  coopĂ©rer plus Ă©troitement avec vous dans cette direction.”



À la fin, une photo commémorative a été prise avec les invités.

Source: Ednews

Laisser un commentaire