Le système de paiement russe Mir contribue à l’émergence du nouveau réseau financier dans le monde (Maduro)

0

 

Le Venezuela, avec l’introduction des cartes bancaires russes Mir dans le pays, participe à la création du système financier du nouveau monde, a déclaré le président vénézuélien Nicolas Maduro.

« De nouveaux systèmes de paiement émergent dans le monde. Le Venezuela a été soumis à des sanctions cruelles, injustes et criminelles, nous avons fait face à des tentatives pour nous isoler monétairement et financièrement. Maintenant, nous construisons de nouveaux systèmes de paiement, de nouveaux systèmes financiers, de nouveaux systèmes monétaires du nouveau monde », a déclaré Maduro lors de l’émission télévisée « Avec Maduro + ».

« La Banque centrale du Venezuela a annoncé la bonne nouvelle que nous rejoignons le système de paiement russe utilisé par de nombreux pays du monde : le système Mir », a-t-il déclaré.

En mars, les guichets automatiques à Cuba ont commencé à accepter les cartes du système Mir. Le Myanmar commencera à les accepter d’ici décembre 2023. Le Nicaragua a également exprimé le souhait de rejoindre le système.

Les cartes Mir sont désormais acceptées par les banques partenaires en Abkhazie, en Arménie, en Biélorussie, au Vietnam, au Kazakhstan, au Kirghizistan, au Tadjikistan, en Corée du Sud et en Ossétie du Sud.

L’Iran, l’Indonésie, l’Égypte, la Thaïlande, l’Inde, le Venezuela, Maurice, le Nigéria et l’Éthiopie manifestent également un intérêt pour la connexion au système Mir.

Cela intervient alors que l’expansion du groupe BRICS d’économies émergentes a coïncidé avec la perte de domination du dollar américain en tant que monnaie de réserve et d’échange mondiale.

La montée en puissance du groupe BRICS est directement liée à la baisse du dollar américain selon un économiste de renom.

L’économiste Richard Wolff a déclaré à Sputnik que les États-Unis avaient remplacé leur mère patrie, la Grande-Bretagne, en tant que puissance impériale dominante vers 1920 – et que l’histoire se répétait maintenant.

« L’empire américain n’a pas fonctionné de la même manière. Il n’a pas établi de colonies comme les Britanniques l’avaient fait en Inde, en Afrique du Sud ou ailleurs », a déclaré Wolff. « Il avait un empire plus informel. [De] la façon dont il avait réussi à contrôler l’Amérique latine tout au long des premières années de ce pays à la façon dont ils ont contrôlé le monde par des arrangements économiques, des accords politiques, des alliances. Mais l’empire américain a culminé vers l’an 2000 et est maintenant en déclin », a déclaré l’universitaire.

« Nous avons perdu les guerres au Vietnam. Nous avons perdu la guerre en Afghanistan. Nous avons perdu la guerre en Irak », a déclaré Wolff. « On ne sait pas ce qui va se passer en Ukraine. Mais je ne parierais pas non plus sur un résultat différent là-bas. Et cette guerre est une guerre entre les États-Unis et la Russie plus que toute autre chose, la catastrophe étant concentrée sur […] Ukraine. »

Alors que les États-Unis sont à la tête du groupe G7 des plus grandes économies occidentales, « il y a un bloc différent et autre, et c’est ce qui est nouveau, c’est le bloc appelé les BRICS ».

Les BRICS représentent désormais 33 %, soit un tiers de la production totale de biens et de services sur cette planète, alors que les États-Unis et leurs alliés ont glissé à moins de 30 %, soit environ 29 % de la production totale. »

« Je pourrais vous donner dix autres statistiques et elles pointent toutes dans la même direction. C’est un empire qui décline », a-t-il noté.

Source: Presse Tv français

Laisser un commentaire