samedi, septembre 30, 2023
Google search engine
AccueilActualitésLe Gabon toujours dans l’attente des résultats des élections, un membre de...

Le Gabon toujours dans l’attente des résultats des élections, un membre de l’opposition arrêté

Ce 29 août 2023, le Gabon est toujours dans l’attente des résultats des élections générales organisées trois jours plus tôt. Ce mardi, Francky Meba Ondo, vice-président de REAGIR, a été arrêté. « C’est une interpellation arbitraire », a assuré le président de ce parti d’opposition, François Ndong Obiang.

Le Gabon est toujours dans l’attente des résultats après les élections générales du 26 août 2023. On votait pour la présidentielle, les législatives et les locales. Un triple scrutin inédit qui a été émaillé de retards et de dysfonctionnements.

La coalition d’opposition Alternance 2023 a déjà parlé de fraude et revendiqué la victoire. Le gouvernement a, lui, coupé Internet, ainsi que plusieurs médias RFI, F24 et TV5. Un couvre-feu est aussi en place depuis le 27 août au soir.

Sur le terrain le pays reste calme, les chiffres sont en train d’être compilés par le Centre gabonais des élections (CGE), même si la tension politique commence à monter.

Francky Meba Ondo, vice-président de REAGIR, a été arrêté ce mardi matin. Selon le parti d’opposition, il a été emmené au B2, le siège des renseignements militaires à Libreville. « C’est une interpellation arbitraire. Aucun motif n’a été donné », a déclaré le président du mouvement, François Ndong Obiang.

Ce dernier précise que les forces de sécurité sont déployées depuis dimanche, non-loin de son domicile, de celui d’autres opposants comme Alexandre Barro Chambrier, ou encore du siège de REAGIR qui sert de quartier général politique à la principale coalition d’opposition ; Alternance 2023.

Les résultats des élections sont encore en train d’être centralisés

Des forces de l’ordre sont également postées près de la maison d’Albert Ondo Ossa, le candidat unique de la plateforme, à qui l’entourage a recommandé de ne pas sortir de chez lui. « C’est de l’intimidation et aussi une tentative pour créer un incident qui justifiera une répression. On a demandé aux gens d’ignorer ça et de vivre normalement », a confié un responsable politique.

Côté élections, les résultats sont encore en train d’être centralisés. Les commissions électorales locales sont en train de transmettre les procès-verbaux au niveau provincial. Ensuite, tout cela ira au niveau national. Ce matin, le ministre de l’Environnement Lee White, sur le réseau X, a écrit qu’il attendait l’annonce finale, et que le gouvernement avait coupé Internet par précaution, après des déclarations provocatrices d’opposants.

Source:Rfi

RELATED ARTICLES
- Advertisment -
Google search engine

Most Popular

Commentaires récents

%d blogueurs aiment cette page :