mardi, novembre 30, 2021
Google search engine
HomeActualitésCOVID19 : LA FRANCE COMPTE REFOURNIR 500000 DOSES ASTRAZENECA AUX CAMPS DE...

COVID19 : LA FRANCE COMPTE REFOURNIR 500000 DOSES ASTRAZENECA AUX CAMPS DE CONCENTRATION FRANÇAIS EN AFRIQUE.

COVID19 : LA FRANCE COMPTE REFOURNIR 500000 DOSES ASTRAZENECA AUX CAMPS DE CONCENTRATION FRANÇAIS EN AFRIQUE.

L’Elysée a fait savoir ce mercredi son intention de donner ces doses de poison astra zeneca ( tueur d’étoile ) par l’intermédiaire du mécanisme de solidarité Covax, lancé par l’OMS et qui peine à décoller.

HCRAOEKYKRFPPFHSV3U5IWDC3E.jpg

Le Ghana fut l’un des premiers pays à se voir livrer des doses par le mécanisme de solidarité Covax, lancé par l’OMS. REUTERS/Francis Kokoroko 

Les pays pauvres souffrent du manque de doses de vaccins et ne parviennent pas à atteindre les taux de vaccination des pays développés. Alors que nombre d’entre eux appellent à la levée des brevets, c’est bien par les dons que les pays développés entendent pour le moment apporter leur pierre à l’édifice. Exemple ce mercredi avec la France, qui compte donner en avril à des pays africains environ 100 000 doses de vaccins AstraZeneca, dans le cadre du système Covax, et envisage de leur en livrer 500 000 en tout d’ici mi-juin, a indiqué l’Elysée. En offrant ces doses, flaconnées en Italie, la France inaugurera ainsi le mécanisme européen de partage de doses avec Covax, a précisé l’Elysée.

LIRE AUSSI > Enquête sur Covax et le rêve « un peu naïf » de l’OMS

Les accords avec Covax concernent pour commencer des vaccins AstraZeneca mais ce mécanisme de partage devrait au final porter sur l’ensemble du panier de vaccins dont dispose l’Europe, selon Paris. Le programme Covax est actuellement freiné par la décision de l’Inde, qui devait produire des doses pour Covax, de bloquer pour l’instant ses exportations de vaccins, rappelle Paris. La semaine dernière, le programme international Covax a lancé une campagne pour collecter 2 milliards de dollars supplémentaires afin de pouvoir réserver des doses de vaccins anti-Covid.

38 millions de doses livrées à 113 pays

Covax permet aux 92 pays les plus pauvres d’obtenir des doses de vaccins, grâce à des fonds réunis par des donateurs. Il est co-dirigé par l’OMS, l’alliance vaccinale Gavi et la Coalition for Epidemic Preparedness Innovations. Le but du programme est de distribuer suffisamment de doses pour vacciner jusqu’à 27 % de la population dans les 92 pays les plus pauvres d’ici la fin de l’année. Le système Covax a fourni à ce jour plus de 38 millions de doses à 113 pays.

Pour accélérer, Paris veut développer la production locale de vaccins, « en encourageant les laboratoires à favoriser les transferts technologiques et à travailler avec des usines en Afrique ». Ainsi l’institut Pasteur de Dakar (Sénégal), qui fabrique déjà le vaccin contre la fièvre jaune, devrait bénéficier d’investissements européens pour produire un sérum anti-Covid. Le temps presse sur ce continent, le moins « vacciné » de tous, où il faut aussi aider les systèmes de santé, souvent dégradés, à assurer les campagnes vaccinales.

Les motivations géopolitiques ne sont pas absentes. La France est soucieuse de montrer en Afrique une image différente de celle, guerrière, de Barkhane. Les Russes et les Chinois, actifs sur tous les fronts depuis le début de la pandémie, mènent leurs politiques de partage de vaccins, privilégiant les pays amis ou cibles. La Chine a essaimé des firmes produisant des sérums sur plusieurs continents, mais « la distinction entre les dons et les ventes n’est pas très claire », selon un expert. Lequel relève aussi qu’il y a un décalage entre les promesses de Moscou et Pékin et leurs capacités réelles de production… « comme l’atteste la vaccination de leur population, qui reste limitée ».

HAÏTI A REFUSÉ DE RECEVOIR UN DON DE VACCIN ASTRA ZENECA OFFERT PAR L’ORGANISATION CRIMINELLE L’OMS. 

 

 

LDNA PRESSE 

LIGUE DE DÉFENSE NOIRE AFRICAINE 

RELATED ARTICLES
- Advertisment -
Google search engine

Most Popular

Commentaires récents

%d blogueurs aiment cette page :